Environnement

Ce qu’on croit ?

Les abords forestiers près du Ring

ont des allures de parc naturel bien entretenus.Les-voitures

La réalité ?

Ces endroits sont plein de broussailles qui envahissent les jardins des riverains. Des futaies énormes apportent de l’humidité sans rien résoudre à la question du bruit : leur simple effet est la diffraction. De manière plus grave, ces espaces occupés par une végétation sauvage ne permettent pas la construction de murs anti-bruit. Les saules et les bouleaux sont des parmi les arbres les plus allergènes.

Sur les talus, on trouve régulièrement des sacs poubelle et toutes sortes de restes de pic-nique. Tout cela prend l’allure d’un dépotoir qui est malheureusement devenu une source de réjouissance pour les renards qui s’en régalent en passant régulièrement le long des habitats des riverains du ring. En outre, l’arrière de nos maisons est baigné dans la lueur sinistre des lampes du Ring, placées exagérément haut. Quant à voir les étoiles…

Notre espoir ?

RiverainsNous promener sereinement

aux abords de nos maisons et 

rencontrer paisiblement nos voisins.

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien